samedi 4 novembre 2017

Pour un salaire à vie

Plusieurs personnes m'ont parlé du concept de salaire à vie, aujourd'hui j'ai enfin pris le temps de me renseigner et effectivement je comprends mieux en quoi cette idée est révolutionnaire et pourquoi c'est vers cet idéal de société qu'il faut se diriger (et qu'il faudra lutter pour y arriver).

Quand l'idée du revenu de base a commencé à gagner du terrain, notamment avec le référendum Suisse, je n'avais pas saisis alors la nuance qui faisait dire à Franck Lepage qu'il valait mieux un salaire à vie. Par la suite c'est lors d'une formation qu'un participant me conseillait de voir une vidéo sur le sujet (comme j'ai toujours une image sur le revenu de base dans mes présentations). Et enfin, récemment, c'est en passant sur le stand du Réseau-Salariat, à la Fête de l'Huma, qu'un dernier rappel m'était fait sur cette notion.


Je ne saurais mieux vous suggérer que de vous aussi faire ce même cheminement :
  1. http://www.reseau-salariat.info/
  2. http://www.reseau-salariat.info/6a2aa40dce09799c0cadcbffcef31985
  3. https://www.youtube.com/watch?v=uhg0SUYOXjw
  4. http://www.reseau-salariat.info/0b04e3309b01d6f8be893e6e9f7604e5
De la dernière vidéo on partagera le constat qu'on est actuellement plutôt sur une trajectoire vers ce qu'il appel "infra-emploi". Et que, comme de nombreux autres, j'ai cherché à échapper à l'employeur en allant vers le marché des bien et des services, avec mon activité propre.
Si dans ce modèle la propriété lucrative reste présente, ne peut-on espérer que la logique des biens communs permette de transformer cette défaite en une issue pas si malheureuse ? En pensant scénario probable, car malgré que le salaire-à-vie puisse être vu comme plus souhaitable, il en sera aussi plus difficile à conquérir.

Edit : après cette dernière vidéo, ok c'est une partie, biens communs pourrait s'apparenter à une copropriété d'usage des moyens de production, reste l'autre moitié nécessaire avec le salaire à vie.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire