vendredi 10 juin 2011

9 sites et plus pour s'auto-éditer en ligne

En voilà un titre racoleur, mais c'est des infos qu'il est toujours bon de connaître, parce qu'il existe a présent d'innombrables moyens de ne pas passer par la case "éditeur" et de toucher un chèque (qui sera probablement plus important qu'avec un éditeur).
(de faire réaliser une idée, éventuellement toucher un chèque, sans passer par la case "éditeur")
et toujours mieux que rien.

Il est a noter qu'il y a d'autres moyens offline qui apparaissent, mais cette fois je ne vous parlerai que de ceux sur Internet :

viz make money online (http://www.fastcompany.com/1706973/how-to-make-money-on-the-web?)

Si des gens veulent acheter ce qu'on fait il faut pouvoir leur proposer une solution.

Du plus classique au plus intéressant :
Conception/fabrication/annonce/vente
Ebay
Etsy
Sell Simply

Site + Paypal (3,4% + 0,25€ par transaction) ex : design sojourn
A noter qu'on pourra vendre des pré-commande avec paypal

Dwolla : 25 cent par transaction (uniquement aux USA pour le moment mais actuellement le tarif le moins cher au monde)

Conception/annonce/fabrication/vente (déjà mieux puisqu'il n'est fabriqué/vendu que ce qui est commandé)
L'edito
Ponoko
Shapeways

Tandis que les diverses plateformes de crowdsourcing vont permettre de suivre plutôt un chemin du style concept/annonce+vente/mise au point/fabrication

http://www.crowdsourcing.org/document/crowdfunding-how-does-the-scene-stack-up/2840
http://www.designsojourn.com/ckie-com-a-crowd-funding-platform-that-empowers-designers-to-turn-their-designs-into-reality/
http://getitmade.com/

http://www.kickstarter.com/blog/diy-manufacturing
Quasiment 100 000 000$ en 2011, pas mal pour des particuliers :P
http://www.kickstarter.com/year/2011

Et puis dans une dernière catégorie dons/micropaiements (via paypal/chèque/café) on relèvera surtout le grandissant Flattr

Comme dit Jean-Michel Cornu :
"Dans ce chapitre, on ne peut pas échapper à Flattr.com, site de micro-dons créé par Peter Sunde, co-fondateur de The Pirate Bay, le sulfureux site suédois légal spécialisé dans le téléchargement illégal. Flattr.com est voué, comme Kickstarter, au financement de la création sur Internet, sous toutes ses formes : musique, films documentaires, articles, blogs… Il fonctionne un peu sur le modèle du bouton « J’aime » de Facebook : l’internaute clique sur le bouton Flattr lorsqu’il aime une page et fixe lui-même le montant mensuel total de ses dons, qui seront ensuite répartis sur l’ensemble des sites qu’il aura cliqués. On a donc associé un porte-monnaie au bouton de préférence. Généralement les sommes alloués à une page ne dépassent guère quelques centimes d’euros. C’est l’effet « longue traïne » de leur cumul qui les rend intéressantes auprès du créateur qui s’en rémunère."

Par exemple le premier mois j'aurais ainsi reçu 3,08€ (pas grand chose, mais ça pourrait vite grimper quand plus de monde aura pris l'habitude de l'utiliser :)

--
http://fr.wikipedia.org/wiki/Production_communautaire
--
http://www.designweek.co.uk/industry-voice/design-consultancies-are-dead!-long-live-design!/3034843.article
--
un ami s'inquiétait d'une sorte de "bulle crowdfunding", mais et si, plus que obtenir quelque chose, c'était devenu une nouvelle forme de divertissement ?

--
http://www.trouverdelargent.com/
--
http://www.alloprod.com/labels-participatifs/
--
http://selfstarter.us/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire