dimanche 30 janvier 2011

Zeitgeist : Moving Forward


Après deux précédents opus, Moving Forward est donc le 3ème de cette série de films réalisés par Peter Joseph. Tout juste sortis cette semaine à travers le monde et avec déjà presque 1 millions de vues.
Si vous ne les connaissez pas encore, la citation d'introduction de ce dernier en résume bien le principe :

In a decaying society, art, if it is truthful, must also reflect decay.
And unless it want to break faith with its social function, art must show world as changeable. And help to change it.


-Ernst Fischer

Autrement dit : "Dans une société décadente, l'Art, si il est véritable, doit aussi refléter ce déclin. Et à moins qu'il ne veuille briser la foi dans sa fonction sociale, l'Art doit montrer le monde comme ouvert au changement. Et aider à le changer".




(des sous-titres sont disponible pour de nombreuses langues)

Ayant abouti quasiment aux même conclusions, et puisque je pourrais difficilement faire aussi court, voici plutôt d'autres sources qui me sont venu à l'esprit pour alimenter le sujet :

I] Nature-culture
Quand le Dr. Gabor Maté parle des sociétés, parfois individualistes ou collectiviste, il fait peut-être références aux travaux de Hofstede qui a justement étudié la "culture" de nombreux pays : http://geert-hofstede.com/

II] Nature humaine
Le point sur la pathologie sociale m'a rapidement fait pensé à ce que la ponérologie peut nous apprendre : http://watsdesign.blogspot.com/2010/10/ponerologie.html

III] Le Projet Terre
Si vous aussi avez eu l'occasion de jouer à des jeux de gestion de civilisation (sim-city ou autre)... vient forcément à un moment la question "quelle serait la solution idéale ?" Cette partie du film propose justement une approche systémique global : une économie basée sur les ressources (qui apparaît comme du bon sens).

Dans cette partie on voit notamment Adrian Bowyer présenter la reprap ^^ La fabrication additive étant une solution intéressante au niveau de la production.

IV] S'élever
Pour cette dernière partie on pourrait renvoyer à de nombreux travaux d'épistémologie, étant question de la méthode scientifique et en quoi son application sociale pourrait former le prochain paradigme.


Au final ce documentaire aborde des points mieux connus aujourd'hui, comparé aux sujets des deux premiers film mais il reste une très bonne explication de l'état actuel, et de l'inévitable transition qui est en train de se jouer à l'échelle de la planète.
Car quand on prend conscience de tout ceci, on ne peut pas ne pas agir.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire