lundi 10 janvier 2011

Vivelevrac #2 // Vrac is back (almost)

Aujourd'hui j'ai pu aller voir le fabricant que j'avais trouvé : Fabimage, pour avoir leur avis concernant la faisabilité de mes emballages.


Ce que j'aime bien chez les fabricants c'est qu'il y a toujours plein d'exemples de réalisation un peu partout, dans l'entrée jusque dans la salle de réunion, et c'est toujours très instructif.


Bilan: fail ^^'

Ou du moins pour réaliser les V.R.A.C tel qu'ils sont actuellement il faudrait créer une machine spécifiquement pour, ce qui aurait été faisable (rien n'est impossible) si on avait déjà tout un marché, plein de moyens, etc.
Mieux vaudrait donc adapter le concept que l'inverse (quoique).

Je m'attendais à devoir faire quelques adaptations, mais c'est peut-être l'occasion de tout reprendre en fait.
Le truc c'est que pendant la conception j'avais essayé de trouver comment utiliser le moins de matière possible (sur ce point c'est top), mais au final c'est la fabrication ou plus exactement les soudures qui font grimper le coût.

Il m'avait justement manqué l'avis d'un expert pendant le DSAA (et malheureusement il y a très peu de boites spécialistes du polypro en France).


Redéfinition des critères donc, en essayant à présent de concevoir un assemblage avec une seule soudure, voir pas du tout... hé hé après avoir assimilé ce point il y a déjà quelques idées qui viennent, sur le trajet du retour je me suis rappelé qu'un des premiers prototypes avait permis de tester un système de rabat à languette par exemple.
Je pense qu'il y a moyen de faire un truc sympa tout en étant plus simple à réaliser cette fois (et puis tient faudrait essayer ça et ça... il y a toujours plein de trucs à imaginer !)

Affaire à suivre ;-)

Sinon le site avance tout doucement (lien dans les images, section à propos, intégration de la carte des points de vente, les avantages)
Et la traduction en anglais du post concernant le projet, qui devrait faciliter l'explication sur le oueb.

2 commentaires:

  1. Intéressant que ca devienne utilisable!
    Une difficulté possible : si je viens avec des VRAC dans ma biocoop, il faudra déduire le poids de l'emballage à la pesée ? A moins que le poids soit suffisamment faible ?

    Y as-tu pensé ? solutions possibles : inscrire le poids de l'emballage dessus ou alors leur donner un emballage vide pour tarer la machine (mais il faut tarer, c'est pas commode)...

    En tout cas, bon concept!

    Emmanuel (Mulhouse) on s'est croisé pour les barcamps @ paris

    RépondreSupprimer
  2. Hé oui je me souvient ^^

    La tare était justement le point clé à gérer (et qui avait inspiré le projet au départ).

    Du coup en effet le poids est inscrit sur l'emballage (correction rapide à faire au moment du passage en caisse), mais également via un code barre classique ou 2D pour automatiser le calcul, quand les magasins auront intégrés le concept (un jour peut-être :)

    RépondreSupprimer