lundi 28 juin 2010

Beurrier open-source

Après l'explication du raisonnement m'ayant amené à faire un beurrier, voici l'objet et son making-of détaillé :)


Ce petit exercice de conception m'aura occupé pendant quelques soirs/week-ends, à se demander comment devrait-être un beurrier ?

samedi 26 juin 2010

"Zeitgeist"

...ou "l'esprit du temps" en Allemand.

Il y a parfois quelques films comme ça, que l'on peut considérer d'utilité publique, pour simplement nous rappeler de penser et choisir par nous-même, et que la conscience de ceci est un pouvoirs bien plus puissant que ce qu'on veut nous faire croire.
Malgré tout les problèmes du monde, ce qui est rassurant c'est que la nature profonde de cette conscience se réveille peu à peu.

http://www.zeitgeistmovie.com/
'Zeitgeist, The Movie' and 'Zeitgeist: Addendum' were created as Not-for-Profit expressions to communicate what the author felt were highly important social understandings which most humans are generally not aware of. The first film focuses on suppressed historical & modern information about currently dominant social institutions, while also exploring what could be in store for humanity if the power structures at large continue their patterns of self-interest, corruption, and consolidation.

The second film, Zeitgeist: Addendum, attempts to locate the root causes of this pervasive social corruption, while offering a solution. This solution is not based on politics, morality, laws, or any other "establishment" notions of human affairs, but rather on a modern, non-superstitious based understanding of what we are and how we align with nature, to which we are a part. The work advocates a new social system which is updated to present day knowledge, highly influenced by the life long work of Jacque Fresco and The Venus Project.

lundi 21 juin 2010

Emballage et développement durable // Cas #3 Le Beurre

Bon, ça risquerai d'être un peu long de faire toute la liste des pistes concrètes.
Alors avant de passer à la deuxième partie des recherches, finissons par un dernier cas, celui du beurrier.

Ce qui était intéressant dans cette piste, c'était le croisement entre d'un coté une réaction aux emballages et de l'autre une demande réelle.

Au départ, ça vient encore une fois d'un constat en magasin (cette année encore plus que les précédentes j'ai longtemps parcouru les rayons pour observer les emballages), et globalement on trouve deux types de conditionnement pour le beurre : sous forme de plaquette emballée dans un film/papier, ou bien moulé dans une barquette prête à l'emploi.


Problèmes/enjeux : ces barquettes sont très pratique mais utilisent beaucoup plus de matière que les plaquettes avec leur simple papier.
De plus on ne trouve pas de barquettes faisant moins de 250g, l'ennui étant que pour une personne ça fait beaucoup et dans mon cas c'était la moitié qui se trouvait gâchée...


Les plaquettes, parmis lesquelles on trouve des portions de 125g, semblent donc bien mieux adaptées, autant en quantité de produit que par l'emballage.

Seulement , comme vous l'aurez sûrement déjà vécu, ce papier est fort peu pratique à l'usage.
Quel serait le meilleur compromis ?

Conclusion immédiate, c'est bête mais en fait il suffirait d'avoir un beurrier...
Comme ça on pourrait utiliser confortablement les petites plaquettes (ou des plus grandes) et du coup éviter de jeter des barquettes ET du beurre.

"Aller hop, bah on va s'en faire un alors !"

La drôle de coïncidence c'est que à la même période on m'a justement demandé de réfléchir a la conception d'un beurrier, en vue d'améliorer un premier essai en céramique destiné à remplacer un vieux modèle en plastique.

C'était donc l'occasion une fois de plus de réaliser soi-même un objet, tout en approfondissant l'apprentissage du travail de l'argile.

Dans le prochain post on verra donc le making-of complet de ce fameux beurrier, des quelques croquis de recherche aux plans (au cas où vous seriez tenté de vous en faire un), puis les différentes étapes par lesquelles on est passé, et même une version .STL en cadeau :)

lundi 14 juin 2010

Astuce pour se servir d'une brique // Comment éviter le "glop glop"

Heureusement qu'il n'y a pas de date de péremption sur les brouillons, ça faisait longtemps que ce post était en préparation ^^'


Au départ cette image m'avait fait repenser à une astuce apprise par un ami (thanks Pierre), et qui permet d'éviter le "glop glop" que peuvent faire les briques de liquide.

"Han c'est trop bien, mais comment ça marche ?"

mercredi 9 juin 2010

Emballage et développement durable // Cas #2 Les paquets de biscuits

Alors, dans la suite des pistes concrètes, il y avait également cette idée de revoir le calage en plastique que l'on peut trouver dans les paquets de biscuits.

Car comme c'est très clairement indiqué à l'arrière de celui-ci



Problème : le carton est recyclable mais le reste finira en décharge ou à l'incinérateur. Pour rappel seuls les flacons et corps creux en PE et PET sont effectivement recyclés, en général (ce sont les plastiques de catégorie 1 et 2, pour le chiffre indiqué au milieu des flèche signifiants "recyclable").

Enjeux : Ce sont donc environ 9 g que l'on pourrait remplacer/éliminer. Et 9 grammes c'est immense quand on passe à une échelle de production industrielle, où l'on fait parfois des économies de l'ordre de milligrammes, (comme pour les hauteurs de bouchon de bouteille par exemple).

lundi 7 juin 2010

Réutiliser ses légo, k'nex // Support de fond blanc pour photo

Ces "jouets" sont en fait bien pratiques...

On a déjà vu des Légo être utilisés pour faire des maquettes d'espaces
(me souvient avoir vu aussi l'aménagement d'une chaîne de montage de Boeing par exemple), pour construire un principe mécanique (celui du jouet en mouvement dans une pente ci-dessous),



, réparer la ville, ou encore pour de nombreuses vidéos d'animations :p

Dans la même idée, voici un petit "DIY" pour faire un support de fond blanc incurvé, servant à prendre des photo de petits objets... le tout avec des K'nex.

Au départ l'idée me vient de ce tutorial publié récemment par Benoit (mon frère donc :p) sur phototuts.

Désirant en faire un mais sans trop m'embêter, je me suis dit que ce type de structure serait facilement réalisable avec les différents modules de construction (et comme ils sont tous proportionnés c'est très simple de faire des assemblages avec diagonales, renforts, etc.).

Le défis étant de faire une structure qui soit en plus pliante, pour le transport :)

Au final ça donne ça :



Ici la feuille est un format raisin (de 50x70cm si je ne me trompe pas) ce qui est plutôt suffisant pour prendre en photo de petits objets.

dimanche 6 juin 2010

Rencontres éco citoyennes 2010 de Mérindol

Pas mal de choses ce week-end : des courges du mali cadeau d'un oncle, un support de fond blanc pour photo en K'nex (bien pratique ces jeux de construction), un tupperware pliable (pour comparaison avec ma solution d'emballage)...

Mais surtout, c'est les Rencontres éco citoyennes de Mérindol, comme annoncé avant :)

Un four solaire, avec démonstration de cuisson

Première impression, on sent que l'écologie est prise au sérieux, j'ai constaté qu'il y avait principalement des stands concernant l'énergie (solaire, éolien, chauffage bois, isolation, etc) mais on retrouvait aussi de la vente de produits et puis quelques associations.

Comme l'an dernier ce sont plutôt les conférences qui m'attirais. Deux en particulier : "Les grands problèmes de la planète" et "Les coulisses de la grande distribution".

mercredi 2 juin 2010

Emballage et développement durable // Cas #1 : les cartouches d'encre


Un des tout premiers exemples, que j'avais d'ailleurs présenté lors de la pré-accréditation, était celui des cartouches d'encre des imprimantes.

Le problème : il paraissait étrange qu'elle nécessitent parfois jusqu'à 5 couches d'emballage ?

Une coque en plastique (boite type antivol), un blister, une boite en carton, un sachet plastique dans lequel se trouve enfin la cartouche, et qui pourtant comporte encore un film de protection et un obturateur en plastique.
Quand bien même il faut les protéger ce ne sont pas des œufs...

L'enjeu était donc de simplifier tout ça, et si possible de n'avoir plus qu'une seule matière au lieu des différents plastiques/carton.

Quelques semaines après la rentrée je crois, tout frais de retour du stage en Espagne (cf), je suis tombé sur quelque chose d'intéressant dans ce même rayon :

(cliquez pour agrandir)

Sur la gauche et au milieux on retrouve les marques habituelles, sans boite antivol déjà, mais la nouveauté vient des cartouches de type "marque distributeur" ou premier prix, que l'on peut apercevoir à droite... et qui elles sont dans un simplissime sachet, diantre ! (oui j'aime les expressions désuètes)

En tout cas si on peut les trouver sous cette forme, n'allez pas me dire que les sur-couches rencontrées ailleurs sont indispensables.
Du coup en voyant ce conditionnement c'était difficile de faire mieux pour cette piste.


Enfin si ! La solution : allez plutôt faire recharger vos cartouches dans une boutique comme Cartridge World ou autre, ils récupèrent les anciennes et en plus ça vous reviendra bien moins cher, testé et approuvé :)

Emballage et développement durable // Les pistes concretes

Alors, petit retour en arrière sur les idées de cette année, en voyant dans un premier temps les pistes très concrètes, puis dans une deuxième phase celles qui étaient plus prospectives :)

N'ayant pas choisi au départ un secteur précis de l'emballage, j'essayais d'imaginer des solutions chaque fois que je tombais sur un produit dont il me semblait possible d'améliorer l'emballage.

Résultat je me suis retrouvé avec un paquet de recherches...

En vrac ça donne notamment :
  • Les cartouches d'imprimante
  • Les tablette de chocolat (les milka ou celles que l'on trouve chez Ikéa n'ont qu'une enveloppe de plastique, dont le pli la fait se refermer... pas d'alu et plus pratique)
  • Les boites cd (elles sont fines à présent, mais certains modèles sont en plus ajourés)
  • Les enveloppes à bulles (pourquoi pas une protection en carton déployé à la place)
  • Les boite de punaises et autres petits objets (pas toujours pratique à piocher dedans)
  • Un sac à pain en gor-tex (selon si il a tendance à moisir ou à sécher, dans l'idée il suffirait de retourner le sac pour s'adapter)
  • Du camembert en portion, sans suremballage (défis technique là pour avoir une seule couche sécable pour tout les morceaux)
  • Un beurrier pour ne pas acheter de barquettes de beurre.
  • Le calage de boites de biscuits
  • Une gourde en alliage verre-plastique
  • Une brique refermable sans bouchon (une pièce et donc quelques tonnes en moins si on pouvait revenir aux ancienne briques, mais sans perdre la fonction hermétique des nouvelles)
  • Un tabouret en carton (pour réutiliser les grands cartons Ikéa)
  • L'emballage d'une lampe en kit (recherches pour une création de LN Boule)
  • Un emballage secondaire pour regrouper les canettes (bien qu'il soit dur de faire plus simple que le film PE)
  • Un verre allégé+film plastique (contact alimentaire du verre et un plastique à l'extérieur pour la tenue mécanique, en angleterre ils ont fait des verres ainsi mais pour éviter que les gens utilises les verres brisés comme armes dans les bars)
Des pots de yaourt (relancer les modèles en carton), des tupperwares (avec un morceau de véléda pour facilement les identifier) ou encore la boite de certains produits surgelés et j'en passe...

Car même s'il s'agissait d'améliorations ponctuels, il suffit de pouvoir généraliser un détail pour que l'impact devienne plus conséquent.

En fait l'inconvénient d'avoir choisi un thème qui se trouve autant d'actualité c'est que bon nombre des pistes se sont vu réalisée durant l'année, comme vous allez le voir dans les prochains posts, façon un peu fiches de projet.