mercredi 9 juin 2010

Emballage et développement durable // Cas #2 Les paquets de biscuits

Alors, dans la suite des pistes concrètes, il y avait également cette idée de revoir le calage en plastique que l'on peut trouver dans les paquets de biscuits.

Car comme c'est très clairement indiqué à l'arrière de celui-ci



Problème : le carton est recyclable mais le reste finira en décharge ou à l'incinérateur. Pour rappel seuls les flacons et corps creux en PE et PET sont effectivement recyclés, en général (ce sont les plastiques de catégorie 1 et 2, pour le chiffre indiqué au milieu des flèche signifiants "recyclable").

Enjeux : Ce sont donc environ 9 g que l'on pourrait remplacer/éliminer. Et 9 grammes c'est immense quand on passe à une échelle de production industrielle, où l'on fait parfois des économies de l'ordre de milligrammes, (comme pour les hauteurs de bouchon de bouteille par exemple).


En ne tenant d'abord compte que de la fonction de protection durant le transport il m'était venu différentes idées pour revoir ce calage, voir l'intégrer au patron en carton de la boite.


J'aimais bien l'idée de la boite sécable, pour au choix emporter un morceau ou ouvrir le tout, selon quel coté on déchire.
Mais dans un esprit similaire, Nampak a imaginé pour Findus un étuis refermable pour les poissons surgelés (ce qui leur a valu un Oscar de l'emballage).
Après ouverture le capuchon de carton sert à refermer la boite, tandis qu'elle est prévue pour être déchirée au fur et à mesure, permettant ainsi de réduire la taille de l'emballage au fil de la consommation, simple mais pratique.
(impossible de retrouver une image de ce concept...)


Néanmoins (revenons aux cookies) il ne faut pas oublier le sachet qui permet de garantir la conservation des biscuits. Car le carton fait une piètre barrière aux gaz/liquide.

Pourtant il existe un programme de recherche européen, appelé Flexpak Renew qui cherche à mettre au point un papier/carton ayant les mêmes propriétés barrière que des complexes (autrement dit les plastiques, ou composites type tetra-pak). Pour tout ces emballages jetables ça serait un bon moyen pour avoir au final un unique matériau (plus simple pour le recyclage/valorisation).

Ce qui permettrai de valider les divers idées visant à se passer du plastique.
Mais il faudra encore attendre quelques années avant que l'on passe du démonstrateur à la production et commercialisation.

Sinon en réfléchissant à cette piste j'avais noté deux emballages qui me semblaient intéressants dans l'idée de réduction.


Ce concept, au départ fait pour une consommation segmenté du produit, pourrait être pas mal si l'on supprimait le carton qui entoure les trois portions, vu qu'elles sont déjà reliés entre elles, et ici le sachet se contente d'être un opercule, exactement comme si c'était trois pots de yaourts.
Seul point regrettable : imaginons que ce modèle d'emballage soit plus intéressant que les boites "classiques", il y a fort à parier que ce concept soit brevetté/déposé... ce qui empêcherai donc toute utilisation par une autre marque que celle qui l'exploite actuellement...

Le 2ème exemple, trouvé plus récemment dans une Biocoop :


Beaucoup plus simple, 77% de recyclable c'était cool ? Ok mais si on peut supprimer le carton et se contenter du calage seul ça fera toujours autant de ressource que l'on ne devra pas utiliser, aussi bien fussent-elles recyclables, produites durablement ou peu importe.

Ici l'absence du carton doit être du aux conditions de manutentions et de logistiques qui permettent cela. N'empêche il est intéressant de trouver des alternatives, en plus dans ce cas on voit le produit (ce qui est un des "critères indispensables pour un bon emballage").

Ah et pour finir sur un contre-exemple,


Ces cookies sont peut-être excellents (il fallait bien tester...), mais l'emballage est peut-être un des pires que j'ai eu vu (et je ne suis pas sur que ce soit grâce au paquet qu'ils soient si bons).
Se méfier de la taille déjà, car en réalité les biscuits ne sont pas en vrac à l'intérieur, comme on pourrait le croire vu le format vertical. En fait il n'y en a seulement 8, disposés dans deux casiers en plastique l'un sur l'autre. Le tout étant protégé par un épais matelassage alu/papier... Je vous dit pas le gâchis.

La solution : aller justement acheter les biscuits "en vrac", la au moins on évite tout emballage (enfin presque, mais j'y reviendrai plus tard...mon projet final étant justement axé sur ça, comme vous l'avez peut-être aperçu dans le mémoire), et en plus on peut mélanger les différentes sortes ^^ (entre ceux ayant le même prix au kilo).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire