mercredi 2 juin 2010

Emballage et développement durable // Cas #1 : les cartouches d'encre


Un des tout premiers exemples, que j'avais d'ailleurs présenté lors de la pré-accréditation, était celui des cartouches d'encre des imprimantes.

Le problème : il paraissait étrange qu'elle nécessitent parfois jusqu'à 5 couches d'emballage ?

Une coque en plastique (boite type antivol), un blister, une boite en carton, un sachet plastique dans lequel se trouve enfin la cartouche, et qui pourtant comporte encore un film de protection et un obturateur en plastique.
Quand bien même il faut les protéger ce ne sont pas des œufs...

L'enjeu était donc de simplifier tout ça, et si possible de n'avoir plus qu'une seule matière au lieu des différents plastiques/carton.

Quelques semaines après la rentrée je crois, tout frais de retour du stage en Espagne (cf), je suis tombé sur quelque chose d'intéressant dans ce même rayon :

(cliquez pour agrandir)

Sur la gauche et au milieux on retrouve les marques habituelles, sans boite antivol déjà, mais la nouveauté vient des cartouches de type "marque distributeur" ou premier prix, que l'on peut apercevoir à droite... et qui elles sont dans un simplissime sachet, diantre ! (oui j'aime les expressions désuètes)

En tout cas si on peut les trouver sous cette forme, n'allez pas me dire que les sur-couches rencontrées ailleurs sont indispensables.
Du coup en voyant ce conditionnement c'était difficile de faire mieux pour cette piste.


Enfin si ! La solution : allez plutôt faire recharger vos cartouches dans une boutique comme Cartridge World ou autre, ils récupèrent les anciennes et en plus ça vous reviendra bien moins cher, testé et approuvé :)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire