jeudi 11 février 2010

Un postulat -Naturel- (1/3)

Il y a encore beaucoup de réflexions que j'ai envie de partager ici.
Mais aujourd'hui je crois qu'il faut commencer par celle qui est un peu à l'origine de tout.

Qu'est ce que le design ?

Dans mon tout premier post j'évoquais déjà cette question récurrente.
Après quelques hésitations, voici donc un essai assez libre commencé durant l'été :

===
(novembre 2009)
That's what Design is.

« Mes projets existent toujours potentiellement, je n’ai jamais l’impression d’inventer… juste de trouver quelque chose, et de le proposer, le poser avec discernement. » disait Martin Szekely dans une explication de sa démarche.
De la même manière je n’ai pas la prétention de réinventer ici le design, mais simplement de partager une vision de ce qui me semble être une vérité générale.

Ne nous embourbons donc pas à essayer de définir les frontières entre art, ars, artisan, design, industrie, dessein, dessin, etc.
Et si on repartait plutôt du début ? La pratique du design « concevoir, créer ». La création.

« Natural Thinking »

Le Design, avec un grand D, le Bon design, celui dont parle Ettore Sottsass quand il le décrit comme une philosophie de vie et même une manière de concevoir le design.

Pour moi c’est : « raisonner naturellement », au sens de « si on était la nature, comment ferions nous ? »… Si la nature avait créée cela, comment serait-il ?

Dans tous ses aspects il serait parfait, évidemment, « la nature fait bien les choses » dit justement l’adage.

La Nature c’est « tel que ça devrait être ». Cette idée de l’inconscient collectif, ce monde des idées dont parle Platon (l’intelligible) d’où tout émerge, et qui résonne profondément en nous tous. La perfection essentielle.

Instinct, intuition, pourrait on dire ?

Je ne crois pas en une « force supérieure » qui dirigerait le destin du monde, c’est une facilité humaine pour se dire irresponsable.
Par contre je suis convaincu qu’il existe une sorte de lien global entre tout. Cette sorte de trame universelle (hors du temps et de l’espace) commune à absolument chaque atomes que décrivent les scientifiques.

Tout est dans tout.

Si je n’étais pas un être humain, je serai peut-être un arbre. J’ai grandit en puisant dans tout ce qui m’entoure, et après 21 ans je crois avoir compris (enfin je dit ça car il me semble que je soit enfin capable d’expliquer cette pensée)
« If you can’t explain it simply, you don’t understand it well enough » Albert Einstein.

A mesure que je me nourri les connexions se créent, des liens apparaissent, de la même manière qu’entre des neurones.
Comme pour les atomes, il y a quelque chose qui résonne entre toutes les belles citations qu’on peut lire, entre les plus vieux proverbes et les pensées les plus brillantes.
Cette réflexion est parsemée de citations mais en voici encore trois :

« Les rayons de la roue convergent au moyeu. Ils convergent vers le vide. Et c’est grâce à lui que le char avance … Ainsi, l’homme construit des objets, mais c’est le vide qui leur donne sens. C’est ce qui manque qui donne la raison d’être » Lao Tseu.
« Tous les aspects de nos vies sont, dans un sens, un vote pour le type de monde dans lequel nous voulons vivre » Frances Lappe.
« La perfection ce n’est pas quand il n’y a plus rien à ajouter, mais quand il n’y a plus rien à enlever » Antoine de St-Exupéry.

Ne voyez vous pas un « petit quelque chose » que partagent toutes ces phrases ? Pour résumer : elles paraissent désarmantes d’évidence, car pour moi elles s’approchent de cette indescriptible chose universelle (la Raison, la Nature, le Bien, le Bon Sens ?).

Finalement le mot m’est venu naturellement, si j’ose dire, alors que je cherchais justement à le définir.

 « Qu’est-ce que cette chose indescriptible que je perçoit dans tout ? »
 « Qu’est-ce que le Design ? »

Les deux questions bouillonnaient inconsciemment en moi… Jusqu’à ce qu’elles se rencontrent, se collent et se résolvent parfaitement. (Comme Matière+Anti-matière)



Le Design, c’est la synthèse de tout.




Usage, Technique, Estime, Sens, Simplicité…Synthèse.
(Diagramme/logo et réflexion, comme pour la poule et l’œuf il m’est impossible de dire lequel est d’abord arrivé, c’est plutôt comme si un déclic s’était opéré et concrétisé ainsi)

À 21 ans j’ai encore beaucoup à apprendre, « je ne sais rien », mais depuis cet été le monde me paraît déjà beaucoup plus limpide.
Je percevais quelque chose sans le comprendre vraiment. Comme ces anciens textes dont on découvre le sens après des années de réflexion.

L’humanité est comme un cancer qui ronge la planète, enfant je me suis rendu compte de cela et j’aurai voulu que nous n’ayons jamais existés, mais la mort n’est pas une solution (autrement je serai devenu un terroriste façon Fight Club), c’est un raisonnement humain, c’est encore une facilité.
Dans la nature, la mort n’existe pas il n’y a que la vie, le changement, l’évolution.

Mon but, si il en faut un pour être compris, est donc de participer à cette « grande image ».
Le monde est imparfait et je ne peux pas ne pas agir…
Je suis devenu designer, créer est la petite contribution que j’apporte pour améliorer les choses, « corriger le tir », nous rapprocher de « ce qui devrait être ».

Et si « il est dans la nature humaine de penser sagement et d’agir de façon absurde », alors je ne suis plus humain, espérant réussir à suffisamment me dégager du « moi » (la nature humaine) pour être « rien » et donc « tout ». L’harmonie, la synthèse, le Design.

Stop thinking.
Start doing.
Let’s save the world.

Mais une cellule ne fait pas un corps. Pour lutter contre le cancer il faut donc d’abord évoluer avec les autres cellules proches, qui vont peut-être ensuite à leur tour propager le changement.
Voila pourquoi j’essai de m’adresser au plus grand monde.

L’Homme a perdu la connexion avec son méta-système. La conscience de faire partie d’un grand tout. Exception de la nature, aveugle, il est le seul animal capable de scier la branche sur laquelle il se trouve.
Et malgré tout il est le seul à détenir le pouvoir de changer les choses, réparer ses erreurs.

J’aime réfléchir et théoriser, mais vient à présent la nécessité d’agir. L’année qui arrive me semble une bonne occasion de mettre cela en pratique.

« Faire fleurir l’adéquation, pour qu’à leur tour les autres puissent semer. » (Comme dit la concierge, à moins que ça soit la petite fille, dans L'élégance du hérisson)
===


Viendrons ensuite 2 grandes parties qui y font suite :

-L'explication du diagramme/logo
-Une illustration de mon processus de conception (la théorie de la grappe et de l'aquarium^^)

(haha, des mots à propos d'un dessin, puis un dessin à propos d'une pensée...curieux quand même de voir ces différentes explorations, qui finalement ont la même source... une recherche de sens ?)


Et puis si vous aimez les manifestes et autres déclaration de ce style en voici quelques uns :

A manifesto to improve design - Thinking aloud
The builders manifesto
Incomplete Manifesto For Growth

Après avoir statué cela dans mon coin il est toujours plaisant de voir des points de vue similaires dans cette idée entre "design, nature et synthèse", et cela depuis des dizaines d'années :

The Biomimicry Institute
Its all about synthesis
Social Biomimicry : Insect Societies and Human Design

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire