mardi 8 décembre 2009

Expérience #4

La nature est une formidable source d'inspiration, Frei Otto l'a prouvé dans toute son Œuvre. Et c'est également une base de ma réflexion sur le Design (qu'il faudra que je publie un de ces jours).


L'idée du soir me vient de l'observation d'un fruit, vous allez comprendre...

"Hmmm si j'arrive à trouver le rapport entre la peau d'un kiwi et son volume...peut-être que ça pourrait faire un bon repère, une sorte de "taux d'emballage"

Par exemple, si un kiwi a un volume d'environ 100cm³, et que sa peau représente 3-5cm³.
Alors on pourrait se fixer une limite de 3-5% d'emballage/volume emballé, dans le cas de produits similaires : relativement dense et peu sensible aux chocs.


Naoto Fukasawa, prototype Packaging, Kiwi Fruit Packaging, Takeo Paper Show, 2004. (Image empruntée sur blog de Tom Howard) Clin d'œil à un fameux concept d'emballage, bien que l'idée ici soit plus basée sur un aspect sensoriel.

En revoyant les spaghettis en train de bouillir je me suis dit que le sachet qui a servit à les emballer doit être dans ce type de proportion, même mieux.

Mais c'est un principe à garder en tête.

Et voila que je vient de trouver une possible transition pour la structure du mémoire, entre une vision du design et l'analyse fondamentale de l'emballage que je compte déployer. Peut-être grâce à ce type de comparaison, de leçons que l'on peut trouver dans la nature ou au quotidien. Qui sont d'inépuisables sources de réflexions pour peu qu'on les regardes vraiment...

Merci petit kiwi.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire